ENFR

La COSOC-GL a relancé sa campagne de sensibilisation à la démilitarisation des sites miniers au Sud-Kivu avec l’appui de l’Alliance Publique Privée pour le commerce responsable des minerais 

Depuis 2014, la COSOC-GL est impliquée dans la sensibilisation des éléments de la 33ème Région Militaire des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, FARDC afin d’obtenir leur désengagement des activités minières et  la démilitarisation des sites miniers en faveur d’un processus de certification des substances minérales réussi dans les provinces du Kivu, à l’Est de la RDC.

Les actions de  la COSOC-GL couvraient spécifiquement les provinces du Sud-Kivu et Maniema; touchant les territoires de Fizi, Mwenga et Shabunda avec une ramification sur la Province du Maniema à partir de Shabunda. Cette phase pilote a été rendue possible avec l’appui financier et technique de la Coopération Allemande, GIZ dans le cadre du Projet d’appui à la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) et de l’Institut Fédéral Allemand de Géosciences et Ressources Naturelles, BGR.

Avec l’appui de l’Alliance Public-Privé pour le commerce responsable des minerais, APP au Projet « Campagne de sensibilisation des éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo au désengagement des activités minières et renforcement de la surveillance, par la société civile locale, de la conformité de la chaine d’approvisionnement des substances minérales d’exploitation artisanale  au Sud-Kivu, République Démocratique du Congo », la COSOC-GL a augmenté sa capacité de déploiement sur trois (3) autres nouveaux territoires tout en gardant l’ancienne configuration géographique, à savoir Uvira, Walungu et Kalehe, couvrant ainsi 6 territoires sur les 8 que compte la province du Sud-Kivu.

Ce nouveau partenariat avec l’Alliance Public-Privé donne à la COSOC-GL l’opportunité de diversifier ses activités et de toucher plus des partenaires à la base. Du 16 au 18 Juin 2017, le projet a permis de réaliser un atelier technique de formation des journalistes communautaires et artistes-comédiens sur les enjeux et défis du processus de certification régionale de la CIRGL des minerais de 3TG  (Tin, Tantale, Tungsten and Gold), l’exercice du Devoir de diligence de l’OCDE dans la chaine d’approvisionnement en minerais dans la province du Sud-Kivu et d’examiner les rôles possibles des médias communautaires dans la sensibilisation de proximité des parties prenantes, en l’occurrence ceux probablement concernées par les activités d’exploitation illégale et commerce illicites telles que la fraude, la contrebande, les blanchiments d’argent, le coulage des recettes ainsi que les graves violations de droits de l’homme y compris les violences sexuelles et basées sur le genre en lien avec l’exploitation minière artisanale. A la même occasion la COSOC-GL a lancé officiellement sa nouvelle initiative de démilitarisation des sites miniers dans le contexte de ce nouveau partenariat.

Le Secrétaire Exécutif de la COSOC-GL en train d’attirer l’attention des participants à l’atelier

Le mot officiel de lancement de cette campagne a été prononcé par le Représentant du Ministre Provincial des Mines, Hydrocarbures et Environnement, Me Bundibulya Eloi, Conseiller Juridique du Ministre provincial des Mines et Coordonnateur Technique du Comité Provincial de Suivi des Activités Minières au Sud-Kivu, en en présence du Colonel Yogo, Commandant de la Police des Mines au Sud-Kivu.

Les 2 délègues du ministère et de la police des mines à gauche du Secrétaire Exécutif de la COSOC-GL pendant le relancement officiel du projet

Le but de cette consultation des spécialistes de la communication de masse était de les outiller sur le Mécanisme de Certification Régionale des substances minérales, le Devoir de diligence de l’OCDE, la Loi Dodd Frank, la Réglementation de l’Union Européenne sur l’approvisionnement responsable en minerais – et leur retour, les spécialistes communicateurs devraient assister techniquement la COSOC-GL à produire des outils d’appui à la campagne de sensibilisation aussi bien par la RadioTélévision que sur le terrain à travers les Tribunes d’Expression Populaire, TEP.

Photo de famille des particpants après l’atelier

 

 

Laisser un commentaire

Nom et prénom
Email

Recherche

Bulletin

Souscrire pour les nouvelles:

Site interne

E-mail

Mot de passe

Contact

Av. Kalehe N 33 Commune d’IBANDA, Bukavu, R.D.C

+250 788 522 497
+243 998 625 895