ENFR

PAC: Poste à pouvoir en « Renforcement de capacités et genre » à Mambasa (Ituri)

PARTENARIAT AFRIQUE CANADA                                                                    Télécharger l’offre d’emploi en pdf

SPÉCIALISTE EN GENRE ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS (PROJET AFECCOR)

Fonction :                                                                      Spécialiste en genre et renforcement des capacités (projet AFECCOR)

Lieu (non négociable) :                                               Basé à Mambasa dans la province de l’Ituri en République Démocratique du Congo

Date limite de réception des candidatures :         10 avril 2017

Date d’entrée en fonction :                                         Dès que possible

Durée :                                                                             1 an avec possibilité de renouvellement (projet financé jusqu’en 2019)


Au sujet de Partenariat Afrique Canada (PAC)

Partenariat Afrique Canada (PAC) est un chef de file mondial en matière d’élaboration d’approches novatrices pour renforcer la gouvernance des ressources naturelles dans les régions à haut risque et en situation de conflit. Depuis 30 ans, PAC collabore avec des partenaires afin de favoriser le dialogue sur les politiques et des solutions en faveur d’un développement durable.

Les piliers de travail de PAC sont les suivants :

En 2003, PAC a été mis en nomination conjointement pour le prix Nobel de la paix pour son travail visant à mettre un terme au commerce des diamants de conflit et pour ses efforts en vue d’aider à mettre en place le système de certification des diamants du Processus de Kimberley. PAC collabore étroitement avec des initiatives régionales et internationales, y compris l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL).

 Au sujet du projet Autonomisation des femmes par l’épargne et le crédit communautaire responsable (AFECCOR)

Dans la région des Grands Lacs de l’Afrique, particulièrement en République démocratique du Congo, le secteur minier artisanal demeure essentiellement informel et en proie à une corruption et violence généralisé. Malgré les énormes progrès accomplis pour assurer le suivi des minéraux susceptibles de susciter des conflits, il n’y a eu aucun suivi ni aucune surveillance efficace des flux de l’or. Cela rend l’or artisanal une cible idéale pour le financement des groupes armés, ce qui entraîne l’exploitation des communautés minières et une perte de revenus pour le gouvernement lorsque l’or est sorti clandestinement du pays.

Partenariat Afrique Canada (PAC) a mis en place le projet Or juste pour tester des modèles de traçabilité et de mise en œuvre de devoir de diligence, dans un effort pour formaliser le secteur de l’exploitation minière artisanale de l’or dans la République démocratique du Congo. Le projet Or juste applique le Guide de l’OCDE pour les chaînes responsables d’approvisionnement en minerais provenant de zones de conflit ou à haut risque, et les normes de certification régionales de la Conférence internationale de la région des Grands Lacs (CIRGL).

Le projet Or juste incite les mineurs artisanaux à acheminer l’or produit vers des exportateurs œuvrant dans la légalité et qui à terme atteindra des consommateurs responsables en leur fournissant une assistance technique en échange de ventes légales.  Une formation afin d’améliorer les techniques d’exploitation et de l’équipement est actuellement offerte à un peu plus de 500 mineurs inscrits au projet.  En retour, tout l’or produit doit faire l’objet d’un suivi et être vendu par l’entremise de voies légales. En Ituri, à Some (territoire de Mambasa), le projet est pleinement opérationnel de la mine à l’exportateur.

Dans le cadre de son projet Or juste, PAC a entrepris une analyse exhaustive sur l’égalité entre les sexes de la chaîne d’approvisionnement d’or artisanal sur les sites miniers et dans les collectivités minières environnantes. Cette analyse se fonde sur une recherche en cours effectuée par PAC, en collaboration avec l’Université Carleton du Canada et Development Research and Social Policy Analysis Centre de l’Ouganda, sur les femmes dans le secteur de l’exploitation minière artisanale dans la région des Grands Lacs. Dans le cadre du programme d’assistance technique du projet Or juste, la sensibilisation vise à améliorer la compréhension des droits des femmes et de leur droit d’accès aux ressources, de leur contrôle et  de leur droit d’en bénéficier. Les possibilités de leadership des femmes sont soutenues et encouragées, par le renforcement des compétences et la formation sur les droits des femmes.

Le projet AFECCOR (Autonomisation des femmes par l’épargne et le crédit communautaire responsable) est une extension du projet Or juste; il a pour but de fournir un service de crédit et d’épargne aux mineurs, aux fournisseurs de services et aux exploitants des mines dans le but de remplacer les structures de crédit informelles, souvent abusives, par une infrastructure financière durable. Le projet adoptera une approche d’incitation semblable à celle du projet Or Juste. Il vise, d’une part, à remplacer le (mauvais) crédit informel par un soutien financier durable (bon crédit) et, d’autre part, à instaurer un niveau de transparence en favorisant le secteur formel.  Ce service financier sera géré et exploité par une association de femmes qui intervient actuellement dans les collectivités minières environnantes de Some et de Mambasa. Le projet atteindra ses buts grâce au renforcement des capacités de cette association de femmes qui gèrera le service de crédit et d’épargne; par la sensibilisation et l’éducation des personnes et des petites entreprises qui fournissent actuellement des services pour l’exploitation minière; et à travers une expertise technique pour mettre en place un service de crédit et d’épargne rentable avec des taux élevés de remboursement et de faibles taux de défaillance.

Le siège social de PAC est à Ottawa et possède des bureaux à Kampala (Ouganda), Kinshasa, Bunia et Mambasa (Ituri, République démocratique du Congo) et Bukavu (Sud-Kivu, République démocratique du Congo).

SPÉCIALISTE EN GENRE ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

Sous la supervision directe du chargé(e) de projet AFECCOR, le ou la spécialiste en genre et renforcement des capacités veillera à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un programme de renforcement des capacités et d’un plan de formation et de perfectionnement des compétences.  Il ou elle agira également en tant que mentor auprès des bénéficiaires du projet.

Il ou elle travaillera en collaboration étroite avec d’autres membres du personnel de PAC, au Canada et en RD Congo.  Il/elle exécutera les tâches suivantes :

Les candidates et les candidats sont invités à démontrer clairement dans leur proposition de candidature de quelle façon elles ou ils satisfont aux exigences du poste. La candidate ou le candidat retenu(e) doit absolument posséder les qualifications, l’expérience et les compétences suivantes :

Les compétences et qualifications suivantes seront également considérées :

Pour poser votre candidature :

Veuillez faire parvenir par courriel à jobs@pacweb.org

Il est également possible pour les personnes vivant à Bunia de faire parvenir votre demande sous pli fermé au bureau de Partenariat Afrique Canada (PAC) sise sur l’Avenue Lusambo numéro 5, Quartier Lumumba, ville de Bunia (proche de l’ex ISTM Nyankunde).

La date limite pour le dépôt des candidatures est le 10 avril 2017

NB :

Laisser un commentaire

Nom et prénom
Email

Recherche

Bulletin

Souscrire pour les nouvelles:

Site interne

E-mail

Mot de passe

Contact

Av. Kalehe N 33 Commune d’IBANDA, Bukavu, R.D.C

+250 788 522 497
+243 998 625 895